Le Prince Harry s'inquiète de l'impact des médias sociaux sur Archie et Lilibet.

Le Prince Harry s’inquiète de l’impact des médias sociaux sur Archie et Lilibet.

[ad_1]

Le prince Harry, père d’Archie, 3 ans, et de Lilibet, 11 mois, appelle au changement dans la sphère des médias sociaux.

Aujourd’hui, le duc de Sussex a rejoint la Fondation 5Rights pour le lancement du webinaire Global Child Online Safety Toolkit, où il s’est exprimé depuis sa maison de Montecito et celle de la duchesse Meghan sur les effets potentiellement négatifs du monde numérique et des médias sociaux sur les enfants.

« En tant que parents, ma femme et moi craignons que la prochaine génération ne grandisse dans un monde où elle est traitée comme une expérience numérique pour que les entreprises fassent de l’argent et où des choses comme la haine et le mal sont en quelque sorte normalisées », a déclaré Harry lors de son discours, par Personnes. « Nous voulons que nos enfants et tous les enfants se sentent autorisés à parler.

Elle dit s’inquiéter pour Archie et Lilibet qui grandissent dans un monde numérique. « Mes deux petits sont encore à l’âge de l’innocence. Parfois, j’ai l’impression que je peux les éloigner à jamais des dangers en ligne auxquels ils pourraient être confrontés à l’avenir, mais j’apprends à mieux savoir », a-t-elle poursuivi, ajoutant que les médias sociaux d’aujourd’hui « ne fonctionnent pas et doivent être réparés », car ils sont conçus pour « nous tirer vers le bas, nous faire défiler, nous mettre en colère ou nous angoisser, ou nous rendre insensibles au monde qui nous entoure. »

Ce contenu est importé de Twitter. Il se peut que vous puissiez trouver le même contenu dans un autre format, ou que vous puissiez trouver plus d’informations, sur leur site web.

Il a ajouté : « Je ne suis pas un expert en droit ou en technologie, mais je suis un parent, et j’ai la chance d’être un parent avec une plateforme. Mes enfants sont trop jeunes pour connaître le monde en ligne, et j’espère qu’ils n’auront jamais à le découvrir tel qu’il existe aujourd’hui. Aucun enfant ne devrait avoir à le faire.

Ce n’est pas la première fois que le duc exprime ses opinions sur les médias sociaux. Dans un essai pour Société rapide publié en 2020, Harry a expliqué comment les plateformes de médias sociaux peuvent être des incubateurs potentiellement dangereux de haine et de désinformation.

« Si nous sommes sensibles aux forces coercitives des espaces numériques, alors nous devons nous demander…..Qu’est-ce que cela signifie pour nos enfants ? En tant que parent, cela me préoccupe particulièrement », a-t-il écrit. « Il ne faut pas considérer comme une coïncidence que l’essor des médias sociaux se soit accompagné d’une augmentation de la division entre nous au niveau mondial.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leur adresse électronique. Vous trouverez plus d’informations sur ce contenu et d’autres contenus similaires sur le site piano.io.

[ad_2]

Source link

Share iT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.